Recherche Environnement Projet New-C-Land

Valorisation des sites marginaux par la production de biomasse végétale utilisée en énergie et matière.

des mains tenant de la terre et une plante poussant en son centre

Une nouvelle vie pour les sites marginaux

L’Europe s’engage dans les énergies renouvelables ! Elle impose une part croissante des énergies renouvelables dans le mélange énergétique et aussi plus de matériaux biosourcés.

C’est dans ce cadre que le projet Interreg France-Wallonie-Flandre New-C-Land (2018-2022) contribue au développement de l’économie biosourcée et encourage la production durable de biomasse végétale utilisée en énergie et matières sur sites marginaux. Les surfaces marginales sont non agricoles et ne présentent pas d’intérêt écologique majeur. Elles peuvent remplir plusieurs services : paysager, sociétal, sanitaire, économique et de préservation de la biodiversité.

Le projet en quelques chiffres

Le projet a reçu le soutien du FEDER (coût total: 1 915 532 €) pour identifier des sites abandonnés, sous-utilisés, souvent négligés et parfois pollués. Il vise à stimuler la bio-économie sur les 3 territoires (62 000km2) en développant sur des surfaces marginales des cultures non alimentaires de biomasses pour être utilisées localement (10 800 000 habitants).

Site GTI Sodifac à Roubaix (2 ha) avant ensemencement d’un méteil (fabacées, céréales, graines biodiversités).

La participation des équipes JUNIA

New-C-Land a pour objectifs :

  • d’identifier les terres marginales en Flandre, Wallonie et dans les Hauts de France, la Marne et les Ardennes,
  • d’identifier les utilisateurs de la biomasse afin d’encourager le développement de chaînes de valeur industrielles,
  • d’apporter un outil cartographique et d’aide à la décision

L’équipe LGCgE-Junia est mobilisée pour participer aux enquêtes de terrain et à l’inventaire des surfaces marginales par l’analyse des couches de système d’information géographique (SIG). Après la mise en place de sites démonstrateurs à hauts-potentiel, l’équipe échantillonne et analyse les sols et les végétaux (paramètres agronomique, dosage des métaux) pour lever les doutes et encourager la production de biomasse végétale sur ces sites marginaux. Ainsi, les travaux de New-C-Land contribuent aux arbitrages politiques nécessaires sur la façon d’utiliser les surfaces disponibles. Les résultats de ses recherches sont intégrés au support de cours sur la connaissance et la gestion des sols des étudiants JUNIA.

En 2020, New-C-Land est impliqué sur la gestion transitoire de plusieurs sites dont GTI SODIFAC à Roubaix et Hacot-Colombier à Houplines.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Rendez-vous sur le site internet dédié au projet, ou entrez en contact avec l’équipe : [email protected]

Financeurs
Partenaires
L'équipe Le responsable du projet
Brice Louvel [email protected]

Tous nos projets de recherche

Agriculture
Agroforesterie
Nanotechnologies
Leaf
Robotique, Santé
MOTION
Agriculture
H4DC
Acoustique, Santé
TOTEM
Numérique
LEOPAR
Robotique, Santé
EDUCAT
Agriculture, Environnement
Bio4safe

Ceci pourrait également vous intéresser

Recherche Nos domaines d'expertise

Découvrez les domaines d'expertise de nos équipes de recherche.

Recherche Les podcasts Prospective

Nos experts vous en disent plus sur leurs projets en lien avec nos transitions.

JUNIA Les transitions

En savoir plus sur JUNIA, ses valeurs et les transitions au cœur de ses activités.