Fiche métier

Fiche métier

Fiche métier - Ingénieur territorial

Présentation
Plan d'aménagement de l'espace

 L’ingénieur territorial : un métier ancré dans les territoires

L’Ingénieur Collectivité Territoriale est au service des communes, des départements, des régions et de leurs élus. Il exerce son activité en tant que fonctionnaire ou contractuel.
Dans le cadre de la fonction publique, il est responsable de la gestion d’un service technique et exerce ses fonctions au sein de laboratoires d’analyses chimiques ou des eaux par exemple ou de tout autre établissement public. Il peut également occuper un poste de directeur des services techniques de la ville ou des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) de 10 000 à 40 000 habitants.

étudiants créeant des plans

Un métier de l’ingénierie en lien avec les collectivités territoriales

Il applique des connaissances scientifiques et techniques, dans le domaine de l’ingénierie, l’infrastructure des réseaux, l’urbanisme ou le gestion des risques à des projets de construction ou d’aménagement.
Différentes spécialisations existent : construction et bâtiment, logistique, maintenance, voirie, transports, qualité de l’eau, assainissement, sécurité du travail, urbanisme ou encore réseaux et télécommunication.
Après l’admission au concours, l’ingénieur des collectivités territoriales aspirant doit postuler auprès des collectivités ou sites publics selon sa spécialisation, pour ensuite suivre un stage interne et finalement être titularisé.

Compétences
etudiants qui travaillent ensemble avec un ordinateur

L’ingénieur territorial mobilise des compétences variées

Les compétences de l’ingénieur des collectivités territoriales couvrent des compétences techniques et plus générales, à savoir :

Compétences techniques :

  • Connaissances fondamentales (mathématiques appliquées, physique appliquée : mécanique, thermodynamique et électrotechnique)
  • Connaissances des techniques de la construction, des infrastructures ou des communications, selon la spécialité ;
  • Maîtrise des outils de bureautique ;
  • Maîtrise de l’informatique (éventuellement logiciels de programmation ou de dessin comme AutoCAD) ;
  • Maîtrise d’une deuxième langue vivante (anglais, allemand, arabe, espagnol, grec, italien, néerlandais, portugais ou russe)
Etudiants en travaux pratiques avec PC

Compétences générales :

  • Pilotage de projet : gestion de projet de la réponse à l’appel d’offre au suivi du projet, en passant par sa mise en place et sa préparation ;
  • Compétences relationnelles pour pouvoir coordonner les différentes équipes impliquées dans le projet, qu’elles soient internes (ressources humaines, service financier, etc.) ou externes (organismes de contrôle, fournisseurs et prestataires, etc.) ;
  • Connaissance des réglementations et des normes applicables dans le secteur (hygiène, santé et sécurité, qualité, etc.) ;
  • Connaissances en gestion : finance, comptabilité analytique, contrôle de gestion, contrôle des stocks, notions de marchés publics, etc.) ;
  • Capacités rédactionnelles : le poste d’ingénieur territorial implique la rédaction de notes contenant des propositions. La syntaxe et l’orthographe sont donc fondamentales pour transmettre le message.
Un groupe d'étudiants qui travaillent ensemble

Des compétences validées par un concours externe

Le concours d’admission vient sanctionner les compétences pour exercer, via des épreuves écrites, une épreuve orale et un oral en langue étrangère en option. L’épreuve écrite consiste en partie en la rédaction d’une note à partir d’un dossier. Il s’agit de l’analyse d’un projet qui doit mobiliser ses connaissances pour élaborer des propositions en y incluant un volet réglementaire. L’épreuve orale permet d’évaluer les aptitudes professionnelles du candidat, sa capacité à résoudre des problèmes d’encadrement ou techniques et à s’intégrer dans l’environnement professionnel.

Missions
Enseignant donnant un cours à un public de professionnels

L’ingénieur territorial a un scope de mission variables selon son domaine d’intervention

Les missions de l’ingénieur territorial varient grandement en fonction de sa spécialisation. Cependant, elles sont essentiellement les suivantes :

  • Conception, analyse et étude de projets ;
  • Élaboration de propositions concrètes prenant en compte les attentes des mandataires et des utilisateurs ;
  • Pilotage des chantiers et des projets ;
  • Coordination des différentes équipes impliquées dans le projet ;
  • Identification des compétences et ressources nécessaires à la réalisation du projet ;
  • Mobilisation des ressources humaines ;
  • Approvisionnement en matières premières auprès des fournisseurs ;

Il remplit les missions suivantes :

  • Négociation des coûts ;
  • Préparation des réunions de concertation ;
  • Gestion des audits ;
  • Respect des réglementations et législations en vigueur ;
  • Vérification de l’application des protocoles et procédures de sécurité ;
  • Formation des employés et intervenants sur le chantier ou le site pour veiller à la sécurité du personnel et de l’environnement ;
  • Veille juridique et technique sur les problématiques principales rencontrées par les collectivités territoriales.

 Ingénieur territorial : rémunération & salaire

Pour travailler pour la fonction publique, l’ingénieur Collectivité territoriale doit passer un concours, en interne ou en externe, selon son parcours, pour prétendre travailler au service d’une commune, d’une région, pour tout établissement public.
Le salaire de l’ingénieur territorial est d’environ 1 795  euros bruts par mois en début de carrière, pour atteindre 4 530 euros en moyenne en fin de carrière. À cela s’ajoutent les primes et indemnités (prime de rendement, indemnité de performance, etc.) prévues par le régime correspondant.
La rémunération suit le barème en vigueur, selon la qualification de grade d’ingénieur ou de grade d’ingénieur principal.

Quelle formation Junia suivre pour devenir ingénieur territorial ?

Pour devenir Ingénieur territorial, il faut impérativement un Bac+5. La formation proposée par Junia vous donnera toutes les compétences, en 2 ou 3 ans, avec une admission post BAC+2/3, ou en 5 ans avec une admission post-baccalauréat, pour intégrer le monde du travail à l’issue de vos études. La formation peut être suivie en statut étudiant ou apprenti, selon les disponibilités et les souhaits de professionnalisation. Elle vous permet de vous préparer au concours pour ensuite un recrutement par les collectivités territoriales en fonction de cinq spécialisations différentes :

  • ingénierie, gestion technique et architecture,
  • infrastructure et réseaux,
  • prévention et gestion des risques,
  • urbanisme, aménagement et paysage,
  • informatique et systèmes d’information.
Lille
ISA Cycle ingénieur Paysage en alternance

Cette formation prépare les apprentis à la polyvalence du métier d’ingénieur dans le secteur du paysage : management, conseil, suivi de chantier, maitrise d’œuvre, fonctions commerciales… Une formation par la voie de l'apprentissage. Diplôme ISA certifié par la CTI.

Entrée : BAC +2 Durée : 3 ans
Lille
HEI Cycle ingénieur Bâtiments travaux publics en alternance

Ce cursus forme des ingénieurs capables d’intervenir sur des projets de construction de bâtiments, de génie civil, d’ouvrages d’art et de routes. Une formation par la voie de l'apprentissage. Diplôme HEI certifié par la CTI.

Entrée : BAC +2 Durée : 3 ans
Lille
HEI Cycle ingénieur généraliste HEI

Un tronc commun d'enseignement et 15 domaines de spécialisation. Une formation ouverte aux admissions parallèles. Le diplôme ingénieur HEI est reconnu par la CTI.

Entrée : BAC +2, BAC +3, BAC +4 Durée : 3 ans
Lille
ISEN Cycle ingénieur pour le numérique ISEN

Un tronc commun d'enseignements et 12 domaines de professionnalisation dans le domaine du numérique. Une formation ouverte aux admissions parallèles. Le diplôme ingénieur ISEN est reconnu par la CTI.

Entrée : BAC +2, BAC +3, BAC +4 Durée : 3 ans
Bordeaux, Lille
ISEN Cycle ingénieur Numérique en alternance

Une formation scientifique avec un socle solide socle en informatique et électronique qui prépare aux métiers du numérique. Une formation par la voie de l'apprentissage. Diplôme ISEN certifié par la CTI.

Entrée : BAC +2 Durée : 3 ans
Lille
ISEN Prépa ingénieur Informatique et Réseaux ISEN

Une prépa intégrée hautement spécialisée dans le secteur du numérique et poursuivre ensuite dans le cycle ingénieur du numérique ISEN. Informatique et enseignements scientifiques fondamentaux sont au cœur du programme.

Entrée : postbac Durée : 2 ans
Lille
ISA Prépa ingénieur pour la terre ISA

Cette prépa intégrée vous apporte les bases scientifiques afin d’appréhender au mieux le cycle ingénieur ISA. Un programme d'enseignements en sciences du vivant.

Entrée : postbac Durée : 2 ans
Lille
HEI Prépa ingénieur généraliste HEI

Cette prépa vous apporte les bases scientifiques afin d’appréhender au mieux le cycle ingénieur généraliste HEI. Programme des classes préparatoires aux grandes écoles MP-SI, PC-SI.

Entrée : postbac Durée : 2 ans
Lille
ISEN Prépa ingénieur généraliste ISEN

Cette prépa vous apporte les bases scientifiques afin d’appréhender au mieux le cycle ingénieur du numérique ISEN. Programme des classes préparatoires aux grandes écoles MPSI - PSI

Entrée : postbac Durée : 2 ans
Lille
HEI, ISEN Prépa ingénieur international

Une prépa généraliste avec un programme d'enseignements 100% en anglais. Acquérir un profil international tout en apportant les bases scientifiques en vue de poursuivre dans le cycle ingénieur ISEN ou HEI.

Entrée : postbac Durée : 2 ans, 3 ans
Bordeaux, Lille
HEI, ISA, ISEN Prépa ingénieur Adimaker

Une alternative à la prépa scientifique. Une prépa généraliste qui repose sur la pédagogie par projets en vue d'intégrer le cycle ingénieur HEI, ISA ou ISEN.

Entrée : postbac Durée : 2 ans

Ces métiers peuvent aussi vous intéresser

Métier Ingénieur consultant

L’ingénieur-conseil, également appelé consultant en ingénierie, intervient auprès des entreprises confrontées à une problématique et tente d’y répondre en leur apportant son expertise.

Métier Ingénieur financier

L’ingénierie financière est un domaine transversal qui couvre à la fois la banque, la finance d’entreprise et la finance de marché.

Métier Ingénieur d’affaires

L’ingénieur d’affaires, ou chargé d’affaires, suit des projets pour le compte de son entreprise et au profit de son portefeuille de clients, à qui il va vendre des produits ou des services.

Métier Ingénieur en bureau d’étude

L'ingénieur en bureau d'études intervient au niveau de la conception et de la réalisation des études de programmes avant et pendant le projet, et à toutes ses étapes.

Métier Ingénieur Projet

L’ingénieur Projet est responsable de l’intégralité d’un processus de production, de sa conception à sa livraison.

Contact
Service promotion France Information Orientation [email protected] +33 (0)3 28 38 48 58
Newsletter Junia

Restez informés des dernières actualités de Junia et de ses formations : portes ouvertes, immersions, inscription, vie de l'école...

Je m'inscris