Fiche métier

Fiche métier

Fiche métier - Ingénieur robotique

Présentation

L’ingénieur robotique conçoit et programme des systèmes robotiques qui sont principalement utilisés dans l’industrie (aéronautique, automobile, électronique, etc.), dans le secteur médical (pharmaceutique, chimie) ou encore dans l’agriculture. Concrètement, l’ingénieur en robotique peut être amené à travailler sur des machines industrielles, des équipements médicaux innovants, des drones ou encore des systèmes embarqués dans les véhicules. Les champs d’application sont vastes.

De manière générale, l’ingénieur robotique travaille sur la structure des robots (systèmes électroniques) ou sur l’automatisation des systèmes selon les besoins des entreprises où il exerce.

étudiante travaillant sur un bras électronique

Ses tâches consistent à étudier le problème ou le besoin pour proposer une solution, élaborer un prototype et procéder à des tests de validation auprès des opérateurs et des dirigeants. Il est également amené à intervenir sur site pour l’installation, la révision et la maintenance des systèmes robotiques et éviter les mises à l’arrêt coûteuses pour les entreprises.

Son cœur de métier est donc l’automatisation dont il doit faciliter l’intégration dans les sites de production et l’utilisation par les opérateurs.

Compétences
Etudiant en manipulation d'un robot

Durant sa formation chez Junia, l’ingénieur robotique recevra les enseignements qui lui permettront de détenir les compétences essentielles à sa carrière, à savoir :

  • Connaissances scientifiques et techniques, selon son domaine de spécialisation (mathématiques, programmation, mécanique, électronique, systèmes hydrauliques, etc.) : ces compétences doivent être approfondies pour lui permettre de faire un diagnostic et de proposer une solution ;
  • Compétences informatiques : la maîtrise des logiciels de CAO, DAO, TGAO, et autres logiciels de conception est indispensable ;
  • Compétences relationnelles : l’ingénieur en robotique travaille le plus souvent en collaboration avec d’autres équipes, comme les opérateurs, les techniciens de maintenance, les équipes de recherche et développement, etc. Il doit être à leur écoute et comprendre les besoins et les contraintes de ces différents corps de métier. Il doit collaborer avec eux pour trouver la solution la mieux adaptée à la situation ;
un robot de l'ISEN

Il doit également :

  • Créativité : l’ingénieur robotique doit faire preuve d’inventivité pour proposer des solutions pertinentes. Il doit également faire montre de curiosité à l’égard de ce qui se fait ailleurs et des innovations du secteur pour rester compétitif et appliquer des améliorations à ses solutions. Il lui est recommandé de se tenir régulièrement informé des publications internationales dans son domaine pour proposer des solutions inédites voire avant-gardistes ;
  • Connaissances de la réglementation et des normes : qu’elles soient nationales, européennes ou internationales, les normes de qualité et de sécurité (QHSE et autres ) doivent être respectées et mises en œuvre. En effet la sécurité des équipements et des personnes est indispensable pour la bonne mise en œuvre de la solution ;
  • Rigueur : la manipulation de systèmes robotiques implique d’être précis et juste. Il convient de faire vérifier les tests et les phases et d’échanger avec les autres membres d’équipe pour parvenir à un meilleur contrôle ;
  • Mobilité : les différentes missions peuvent amener l’ingénieur en robotique à se déplacer sur les sites des entreprises, en France ou à l’étranger et à intervenir dans de grandes amplitudes horaires.
Missions
main d'un robot

Les missions de l’ingénieur robotique sont essentiellement techniques. Elles sont axées sur quatre domaines principaux :

Conception :

  • concevoir des solutions à valeur ajoutée ;
  • effectuer des tests, des essais pour que ces propositions d’amélioration ou d’innovation soient validées par tous les acteurs de la chaîne de production
  • proposer des solutions faisables en suivant un cahier des charges précis.

Mise en œuvre :

  • appliquer ses solutions à l’aide de techniciens qui vont l’aider à les développer. Cette concrétisation doit respecter le budget et les délais imposés ainsi que participer à la performance de l’entreprise ou du site de production.

Maintenance :

  • intervenir sur les robots et systèmes d’automatisation dans le cadre de réglages et de la maintenance préventive, pour éviter tout arrêt de production, et dans le cadre de la maintenance corrective, pour une reprise rapide du site.

Formation :

  • expliquer le mode d’utilisation et la maintenance des systèmes robotiques qu’il crée ou améliore ;
  • rédiger des supports techniques destinés aux opérateurs et aux agents de maintenance.

Le salaire

Le salaire d’un ingénieur robotique est de 3 200 euros bruts par mois, soit 40 000 euros par an, pour un jeune ingénieur pour atteindre jusqu’à 60 à 70 000 euros par an après plusieurs années d’expérience. Ces montants varient bien entendu selon le secteur d’activité, l’entreprise où il exerce et l’expérience dans le domaine.
La plupart du temps cette rémunération est fixe, mais certains grands groupes proposent des primes selon les résultats individuels ou de l’entreprise. Il peut exercer dans le public (armée, défense) ou le privé.

portrait d'étudiant

Devenir ingénieur robotique chez Junia :

La formation d’un ingénieur en robotique est hautement technique. Elle contient des enseignements en mécanique, informatique, systèmes pneumatiques ou encore électroniques pour que l’ingénieur qui débute sa carrière puisse être immédiatement opérationnel.

Junia forme des ingénieurs en robotique. Plusieurs formations sont possibles suivant votre profil et vos envies. Optez pour une prépa généraliste scientifique chez nous, pour poursuivre vos études après le lycée. Choisissez notre cycle ingénieur sous statut étudiant ou sous statut apprenti si vous souhaitez continuer vos études après votre BTS, BUT ou Licence.

Lille
HEI Cycle ingénieur généraliste HEI

Un tronc commun d'enseignement et 15 domaines de spécialisation. Une formation ouverte aux admissions parallèles. Le diplôme ingénieur HEI est reconnu par la CTI.

Entrée : BAC +2, BAC +3, BAC +4 Durée : 3 ans
Châteauroux
HEI Cycle ingénieur Mécatronique-Robotique en alternance

Il forme des ingénieurs généralistes capables d'intégrer et de gérer les outils numériques sur toutes les dimensions de la chaine industrielle : conception, fabrication, logistique, maintenance, vente. Une formation par la voie de l'apprentissage. Diplôme HEI certifié par la CTI.

Entrée : BAC +2 Durée : 3 ans
Lille
ISEN Cycle ingénieur pour le numérique ISEN

Un tronc commun d'enseignements et 12 domaines de professionnalisation dans le domaine du numérique. Une formation ouverte aux admissions parallèles. Le diplôme ingénieur ISEN est reconnu par la CTI.

Entrée : BAC +2, BAC +3, BAC +4 Durée : 3 ans
Bordeaux, Lille
ISEN Cycle ingénieur Numérique en alternance

Une formation scientifique avec un socle solide socle en informatique et électronique qui prépare aux métiers du numérique. Une formation par la voie de l'apprentissage. Diplôme ISEN certifié par la CTI.

Entrée : BAC +2 Durée : 3 ans
Lille
HEI Prépa ingénieur généraliste HEI

Cette prépa vous apporte les bases scientifiques afin d’appréhender au mieux le cycle ingénieur généraliste HEI. Programme des classes préparatoires aux grandes écoles MP-SI, PC-SI.

Entrée : postbac Durée : 2 ans
Lille
ISEN Prépa ingénieur Informatique et Réseaux ISEN

Une prépa intégrée hautement spécialisée dans le secteur du numérique et poursuivre ensuite dans le cycle ingénieur du numérique ISEN. Informatique et enseignements scientifiques fondamentaux sont au cœur du programme.

Entrée : postbac Durée : 2 ans
Lille
ISEN Prépa ingénieur généraliste ISEN

Cette prépa vous apporte les bases scientifiques afin d’appréhender au mieux le cycle ingénieur du numérique ISEN. Programme des classes préparatoires aux grandes écoles MPSI - PSI

Entrée : postbac Durée : 2 ans
Bordeaux, Lille
HEI, ISA, ISEN Prépa ingénieur Adimaker

Une alternative à la prépa scientifique. Une prépa généraliste qui repose sur la pédagogie par projets en vue d'intégrer le cycle ingénieur HEI, ISA ou ISEN.

Entrée : postbac Durée : 2 ans
Lille
HEI, ISEN Prépa ingénieur international

Une prépa généraliste avec un programme d'enseignements 100% en anglais. Acquérir un profil international tout en apportant les bases scientifiques en vue de poursuivre dans le cycle ingénieur ISEN ou HEI.

Entrée : postbac Durée : 2 ans, 3 ans

Ces métiers pourraient aussi vous intéresser...

Métier Ingénieur IOT

L’ingénieur IOT est un spécialiste des objets connectés et des infrastructures cloud avec lesquels il travaille au quotidien.

Métier Ingénieur en intelligence artificielle

L’ingénieur en intelligence artificielle (IA ou AI) conçoit, développe et corrige des programmes informatiques capables de réaliser des tâches et de résoudre des problèmes complexes.

Métier Ingénieur d’application médicale

Il travaille le plus souvent pour des fabricants de dispositifs médicaux dont il doit expliquer le fonctionnement au personnel médical.

Métier Ingénieur informatique

L’ingénieur en informatique est un informaticien à la fois généraliste et spécialisé, selon l’entreprise ou l’entité pour laquelle il travaille.

Métier Ingénieur en cybersécurité

Expert de la sécurité des systèmes d’information (SSI), il joue un rôle majeur dans la lutte contre les menaces informatiques et traite des données sensibles et confidentielles.

Métier Ingénieur systeme

Expert informatique, l’ingénieur système analyse, sécurise et optimise le matériel informatique et les logiciels de son entreprise.

Contact
Service promotion France Information Orientation [email protected] +33 (0)3 28 38 48 58
Newsletter Junia

Restez informés des dernières actualités de Junia et de ses formations : portes ouvertes, immersions, inscription, vie de l'école...

Je m'inscris